Petite histoire du carré de soie

L’ancêtre du carré n’est autre que le foulard porté par les femmes dans l’Antiquité, en Asie et  sur les terres méditerranéennes. Avant que l’on ne  l’appelle carré, il était simplement  fichu ou voile. Ce n’est qu’au début du vingtième siècle avec l’essor de la mode que le carré gagne ses lettres de noblesse.  La maison Hermès en fait un accessoire emblématique de l’élégance non seulement française mais aussi universelle.

petit carré bleu beige

petit carré bleu beige

On oublie souvent, en matière de mode vestimentaire, que ce qui paraît désuet aujourd’hui était encore la norme il y a de cela quelques décennies. Ainsi le port du chapeau pour les hommes : il n’y a qu’à regarder les films réalisés avant les années soixante pour s’en apercevoir. De même l’usage d’un foulard sur la tête de manière à protéger ou masquer la chevelure de nombre de femmes de par le monde occidental.

carré en soie

C’est le développement de l’automobile et du sport en général qui va contribuer à la généralisation du port du carré de soie , autre que pour des raisons de pudeur ou de bienséance.  Alors que depuis des lustres les femmes se couvraient la tête pour des raisons notamment religieuses, à partir de la deuxième moitié du vingtième siècle le carré s’associe au raffinement et à la beauté sensuelle. Ce sont spécialement les stars de Hollywood, Elisabeth Taylor, Grace Kelly, Audrey Hepburn qui vont magnifier la luxueuse étoffe.

A partir de la fin du siècle dernier,  l’évolution de la mode et la plus grande décontraction qui en découle, raréfient le carré, réservé alors à une élite plutôt BCDG. Il subit aussi la concurrence d’accessoires plus exotiques comme le pachmina ou le châle d’inspiration orientale.

Cependant on aurait tort d’enterrer le carré : l’article est devenu un classique. Redécouvert et réinventé par les générations successives, il est éternellement  remis au goût du jour.

Ce contenu a été publié dans Carré de soie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.